L’école de la passion créative

image en-tête blog

Quatre étudiants au Startup Weekend de HEC !

Les 3 et 4 mai, Victorien Bocher, Florian Bourmaud, Florent Chau et Kévin Ronceray (e-artsup promo 2015) avaient fait le choix de participer au Startup Weekend de HEC. Le premier cité nous raconte comment s'est passé l'évènement et ce que cela lui a apporté.

startup_weekend_HEC.jpg
Comment as-tu entendu parler du Startup Weekend de HEC ?
L'année dernière, j'avais déjà participé au Digital Innovation for Business qui permet aux étudiants d'e-artsup d'obtenir un certificat HEC. Je connaissais donc plusieurs personnes de HEC : ils recherchaient un designer pour l'évènement et j'ai accepté. J'en ai parlé autour de moi à d'autres étudiants d'e-artsup et ils m'ont rejoint.

En quoi consiste l'évènement ?
C'est simple : on doit créer une start-up en un week-end ! Après que chacun ait pitché son idée pendant une minute, les participants au week-end votent pour celles qu'ils préfèrent et les meilleures idées sont retenues. Les équipes se forment ensuite selon les affinités et incorporent plusieurs profils différents : des designers, des développeurs et des responsables business. On travaille ensemble pour pousser le projet qu'on présente à la fin devant un jury composé d'entrepreneurs qui nous juge sur l'idée, le business plan et la suite possible à donner à la start-up.

startup_weekend_HEC-e-artsup.jpg

Victorien, Kévin, Florent et Florian

Pourquoi as-tu voulu participer ?
C'est une expérience très enrichissante pour les designers car, comme il y en a peu qui participent en général, on est à peu près sûr d'intégrer une équipe et d'apporter une plus-value pour la présentation finale : le designer permet d'apporter une orientation d'identité au projet. Des étudiants d'e-artsup présents, deux ont rejoint la même équipe et les deux autres - dont je fais partie - ont chacun pris part à un projet différent. J'ai d'ailleurs composé ma propre équipe car l'idée pitchée était celle que mon frère - qui est dans une école de management orientée luxe - et moi avions imaginée.

Quelle était votre idée ?
Notre idée, SnapRide, était de proposer du co-voiturage grâce aux données de géolocalisation des smartphones ou des plateformes comme Google. Le principe était simple : on récupère les données d'un utilisateur, on calcule ensuite ses trajets quotidiens, puis on les fait se « matcher » avec ceux d'un autre utilisateur ayant les mêmes trajets pour faciliter la mise en place du co-voiturage. Cela permet de simplifier le processus plutôt que de passer par un site d'annonces.

Ton équipe et toi comptez continuer le projet ?
Oui, on l'envisage, d'autant qu'on a eu de bons échos des sponsors présents. L'un d'eux, BlaBlaCar, était vraiment intéressé par l'idée et nous a proposé d'aller les voir dans leurs locaux.

Conseillerais-tu aux autres étudiants de tenter leur chance l'année prochaine ?
Oui car ça vaut le coup ! Déjà, les gens présents sont tous motivés, ont vraiment envie d'être là et vont tout donner le temps d'un week-end. Et puis c'est très constructif pour un designer : cela permet de mieux comprendre la vision d'un projet par des personnes complètement différentes.



L'équipe d'un étudiant d'e-artsup sur le podium !

Si l'équipe de Victorien n'a pas démérité, celle de son compère Florian Bourmaud a plus que brillé lors de ce week-end à HEC ! Son équipe, à l'origine du projet Practic.co qui propose des tutoriels de bricolage, a séduit le jury et a terminé à la deuxième place derrière Sleepy Waves, un projet permettant de se préserver contre les ronflements de son conjoint.